Attribution Bourse APTED 2019

Pour l’année 2019 grâce à vos dons APTED a contribué au prix de recherche du GTE
à hauteur de 10 500 EUR.

Ce prix a été attribué conjointement » BOURSE GTE KEOCYT –PFIZER – APTED » :
Au Professeur GABRIEL MALOUF du CHU de Strasbourg pour : Le Rôle oncogénique
de DAXX dans les tumeurs neuroendocrines du pancréas murin et humain.

Nous remercions tous les donateurs et en particulier les familles et amis de
Madame Stéphanie Compagnet, et de Monsieur Hervé Rousselle pour leur
générosité.

Les tumeurs neuro endocrines du pancréas (TNEp) représentent la deuxième cause de cancer
du pancréas avec une survie à dix ans de moins de 40%. A ce jour, il existe plusieurs thérapies ciblées approuvées dans le traitement des formes métastatiques. Hélas, nous ne disposons pas de marqueurs simples qui permettraient de prédire la réponse à un traitement ou sa tolérance. L’étude génétique des TNEp a montré qu’environ 40% des présentent des
mutations des gènes DAXX et ATRX, conduisant à la perte de leur expression au niveau
protéiques Or celles-ci sont indispensables pour maintenir l’ADN replié (hétérochromatine) et pour empêcher certaines régions du génome d’être exprimées. L’absence de DAXX ou ATRX
est également associée à des formes de TNEp de plus mauvais pronostic. Le projet sélectionné
par le GTE a pour but de comprendre le rôle de DAXX dans la formation des TNEp et de mettre en évidence des mécanismes qui pourraient être des cibles thérapeutiques dans ce sousgroupe de tumeurs. Pour cela, 4 phases sont prévues. Une première consistera à établir des modèles murins de TNE où Daxx sera inactivé spécifiquement dans les cellules endocrines du pancréas. Nous observerons comment les TNEp se forment et les modifications cellulaire et génomique que l’absence de Daxx entraîne. Dans un deuxième temps nous inactiverons DAXX dans des lignées cellulaires de TNEp afin d’étudier plus finement les modifications de l’ADN (i.e. méthylation) et de l’ARN. Dans une troisième phase, nous chercherons à voir si ces anomalies sont les mêmes dans les TNEp humaines en analysant une banque de tissus collectés au sein CHU de STRASBOURG. Enfin, nous nous baserons sur les résultats obtenus pour identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Des traitements ciblés seront alors testées sur les lignées cellulaires et sur les modèles animaux, avant d’envisager des essais cliniques dédiées chez les patients. Nous espérons que nos travaux aboutissent à la personnalisation du traitement des patients atteints de TNEp.
Pour en savoir plus sur les fonds de recherche du GTE https://www.reseau-gte.org/fonds-de-recherche/

gtag('consent', 'update', { 'ad_storage': 'granted', 'ad_user_data': 'granted', 'ad_personalization': 'granted', 'analytics_storage': 'granted' });